ART ARCHITECTURAL 

Les totems de l’architecture moderne, des monstres qui défient la gravité,
évoqués en toute apesanteur et leur terrible beauté. 
Le sous locataire l’homme, par sa quête d’absolu, réalise des constructions toujours
plus fascinantes sur cette terre, dont il n’est que l’humble passager.
Le message reste fort,
et les formes hiératiques et sobres de ces œuvres Architectural nous interrogent.
Oxydation du métal et transparence du verre taille une trace emprunte de beauté et d’émotion,
nourrie par cet étrange dilemme homme/nature.


 
 
       Déstructuration Harmonisé
 
     Mon inspiration vient en grande partie du cubisme. L’aspect linéaire me fascine tout comme les matériaux    
     de  construction « modernes » d’où la présence de métal et de verre.
     C’est pour moi une manière d’exprimer une forme d’avertissement envers la globalisation des constructions
     de gratte- ciel ou il y a une véritable compétition entre les pays qui cherchent toujours à avoir des bâtiments
     qui atteigne des hauteurs et de complexités impressionnantes, mais qui reste toute mêmefascinantes.                   
     La lumière qui à la fois intrigue et attire, tout en reprenant la complexité des structures.                                           
     L’utilisation du verre est destinée à mettre en relief une certaine transparence rendant originale la structure en 
     métal. Le fait de tailler le verre en prisme, permet à la lumière d’être absorbée sans toutefois le traverser.            
     Ce processus confère à la structure complexe, un rendu unique et authentique.                                                      
     Mes œuvres sont à qualifier de minimalistes, exprimant le respect des structures complexes mais aussi 
     une certaine ironie quant à la folie démesurée des hommes.
     Le design de la pièce que je présente est à la foi droite et linéaire mais porte une architecture
     qui sort de la normalité. En  oxydant le métal on fait sortir l’harmonie de couleurs que celui-ci porte.
     Le fer étant une matière froide même de vue, en transformant la matière on permet à la sculpture d’avoir une 
     perception toute à fait différente.

 
Den Menschen als Untermieter, auf seiner Suche nach dem absoluten,
realisiert immer faszinierende Bauten auf dieser Erde,
dessen demütiger Passagier er nur ist.
 

             Récompensé             

             Prix MAG Montreux Suisse 2015
             Prix Salon de Sculptures de la Ville Bressuire 2012
             Prix Spécial Jury Biennale Sculptures de Nolay 2011                                   
             Prix Verger des Sculpteurs de Bressuire 2011
             Prix de l'Espace Grün de Cernay 2010                    
             Prix de la Ville d’Illzach 2009


             Sabine Maître née Fahrlaender, en 1963 à Freiburg /Germany
 
             1980     étude de Peinture sur vitrail et porcelaine dans l’Atelier d’Art Burkhard ,Fribourg / Germany
             1983     Diplôme Artiste verrier  Création et réalisations de Vitrail d’Art
             1989    vit et travaille à Marckolsheim en Alsace
             2004    Artiste Indépendant Sculptures en Acier et Verre